#travelwithme#travelphotography#travelgram#welivetoexplore#ig_europa    #instagram#iggreece#greek#holiday#vacacciones#vacances#teambuilding#enjoy#love#myGreece#mythologie#parisparruesmeconnues

Direction le berceau de la mythologie grecque???? et sur les traces d‘Alexandre le Grand, avant un détour d’une journée à Athènes pour aider la Croix Rouge Grecque, comme l’an passé et enfin retour dans la patrie du Roi Minos et du Prince Rhadamanthe: la Crète. ????????????

 

Quelle belle façon d’être accueilli-es  en Grèce pour une série inoubliable de magnifiques îles, montagnes, plages et lacs, tous plus époustouflants les uns que les autres.

Aegean airline
Thessalonique, capitale de la culture et de la beauté
????????
Nous y voilà enfin. La Thessalonique : berceau d’Aristote, d’Alexandre le Grand et des Dieux de l’Olympe. Saviez-vous que la ville se nomme ainsi en l’honneur de la demie sœur d’Alexandre. Sa sœur de sang elle se nommait Cléopâtre de Macédoine. 
Le front de mer de Thessalonique


Nommée d’après la demi-soeur d’Alexandre le Grand, Thessalonique est la deuxième ville de Grèce, également connue sous le nom de co-capitale, une ville cosmopolite au caractère unique. Elle a été fondée en 315 avant Jésus-Christ par Cassandre , Roi des Macédoniens.  A l’époque romaine, elle était considérée comme la ville la plus importante située au pied de la via Egnatia, route principale reliant Rome à l’Empire byzantin ( Constantinople) 

La première chose que vous remarquerez peut-être est la tour blanche, également connue sous le nom de tour sanglante en raison du massacre de 1826 qui a eu lieu à l’intérieur, symbole de Thessalonique et monument emblématique. Sa date de construction n’est pas réellement connue, perdue dans les brumes du temps, mais vraisemblablement vers 1530 durant la période ottomane.

 

Le bord de mer est  une merveille  avec le bruit des vagues en contre chant. Ne manquez pas la belle promenade de 5 km sur le front de mer de Thessalonique, de nombreux cafés et restaurants vous permettront de faire une pause.

Mais ce n’est que la partie visible de l’iceberg! Thessalonique est une ville de musées, de pèlerin, de culture et d’histoire. Prenons-les un par un, allons-nous?

Musées: Thessalonique en possède dix, une plus grande que l’autre. Pèlerin: la célèbre et ravissante église d’Agia Sofia, ainsi que Agios Dimitrios, la plus grande église de Grèce, ne sont que deux des églises de Thessalonique.

Culture: l’université aristotélicienne, le théâtre national, le club de cinéma, la salle de concert, ce ne sont que des exemples.

Histoire: la vieille ville où le temps s’est arrêté, le site archéologique de Toumba, le forum antique.

Enfin, voulez-vous un extra? Il suffit de goûter à la délicatesse du célèbre bougatsa que vous trouverez dans des magasins spécialisés situés à peu près dans tous les coins. Tout cela fera de Thessalonique un moment inoubliable.

Cafés du bord de mer

Alexandre III de Macédoine (20/21 juillet 356 avant JC – 10/11 juin 323 avant JC), connu sous le nom d’Alexandre le Grand, était un roi de l’ancien royaume de Macédoine. Fils de Philippe et d’Olympias, frère de Cléopâtre, élève d’Aristote, il fut  un membre de la dynastie Argead. Il est né à Pella en 356 av. J.-C. et a succédé à son père Philippe II au trône à l’âge de vingt ans. Il passa la plupart de ses années au pouvoir sur une campagne militaire sans précédent à travers l’Asie et le nord-est de l’Afrique. Il avait déjà créé à l’âge de 30 ans l’un des plus grands empires du monde antique, qui s’étendait de la Grèce au nord-ouest de l’Inde. Il était invaincu au combat et est largement considéré comme l’un des commandants militaires les plus accomplis de l’histoire.  Cependant, en sus de ses victoires militaires, la force d’Alexandre était de s’adapter aux coutumes locales, de les adopter preuve de son intelligence.Il a en tous cas su vivre pleinement la signification de son prénom: ” le défenseur des hommes” ????
 
 
 
Toutes ces émotions nous ont creusé l’appétit, aussi direction la pension où nous résidons tenue par deux mamies adorables et qui nous font le grand honneur de cuisiner pour nous ce soir. Voici un autre aspect qui nous fait aimer ce pays: la gentillesse et l’hospitalité de la population locale. Un tel changement  par rapport à la France, qui est assez agressive verbalement .  Deuxième séjour et bonté et bienveillance se ressentent en dépit de nos connaissances de la langue d’Homère qui ne sont pas aussi développées que celles de la langue de Shakespeare ou Miguel de Unamuno.
 
 
 
Quelle belle façon d’être accueilli-es en Grèce! 
Petite promenade nocturne 
Valentine
 
 
Et demain, réveil à l’aube, tant nous sommes désireux d’admirer autant de facettes que possible de la beauté des couleurs du berceau de la  civilisation Européenne au lever autant qu’au coucher du soleil.
Le Mont Olympe au coucher du soleil

Alors ça vous plaît ?  A demain pour suivre notre périple sur le Mont Olympe: randonnée, nature et grand air 

Journée 2 – En route vers le Mont Olympe.

Aux pieds du Mont Olympe, se trouve Dion une ville sacrée de l’ancien royaume de Macédoine. Son nom est un diminutif de Dionysios et d’autres noms grecs en commençant par l’élément (Dios) mot grec qui signifie “de ZEUS”.

La légende affirme que ce site archéologique fut choisi car des sources du mont Olympe y faisaient surface. Il fit son entrée dans l’Histoire sous le règne d’Archélaos. Celui-ci instaure des festivités qui, chaque année, réunissent pendant neuf jours les meilleurs athlètes et comédiens du monde grec. Plus qu’une ville, Dion se révèle ainsi un lieu de pèlerinage, renommé pendant toute l’Antiquité

.Les premiers vestiges remontent au 3e siècle avant Jésus-Christ, ils sont l’œuvre des rois de Macédoine. Alexandre le Grand, lui-même, y séjourna pour s’attirer les bonnes faveurs de Zeus avant d’aller conquérir de nouveaux territoires en Asie mineure. Il  érigea 25 statues de cuivre (en 334 av. JC).

La ville archéologique de Dion  avec ses grands bains, son amphithéâtre, son odéon et son temple d’Isis, construit au 2ème siècle avant notre ère. Et détruit par un tremblement de terre au 3ème siècle avant JC.

Dion est aussi le lieu qui accueillit les jeux Olympiques du Nord pendant plusieurs siècles. Son impressionnant théâtre en témoigne, et selon la légende les pièces d’Euripide y furent jouer dès le 4e siècle après Jésus-Christ. Aujourd’hui, il retrouve une seconde jeunesse en accueillant ces mêmes pièces classiques toujours d’actualité.

Palaios Pantéléimmonas, un village préservé
Vous montez en direction de Palaios Pantéléimonas. Préparez-vous à vous perdre dans les chemins du passé. La beauté de la Macédoine se déploiera à vos pieds d’un moment à l’autre.

C’est un village très bien conservé, surnommé «le balcon du mont Olympe». Une promenade du vieux village jusqu’à la place d’Aghios Pantéléimonas avec ses platanes séculaires vous entrainera dans le passé, et la vue vous éblouira, dans un lieu où le temps ne s’écoule pas

Copyright © 2019  Angie Paris Rues Méconnues Officiel. 1997-2019 Tous droits réservés.

Infos pratiques

 
 
 
 
 
60100 Dion

Prix :

 8 € (-17 ans gratuit)

Périodes d’ouverture

avr.-oct. : tlj 8h-18h ; reste de l’année : 8h-15h

Adresse: 1, Lycavittou Street Athens 106 72

 Contacts:

Tél: (0030) (210) 36 44 969 (HRC International Cooperation, OD & Programs Unit)
Fax: (0030) (210) 36 44 969 (HRC International Cooperation, OD & Programs Unit)
Télex: 225156 EES GR
Télégramme: HELLECROIX ATHENES
Adresse électronique: pm-pm@redcross.gr
ir@redcross.gr
Web: http://www.redcross.gr

Written by Angie

Comments are closed.